Virginie GUERIN

Virginie GUERIN

Présidente du World CleanUp Day France

Urbaniste et Consultante en transition écologique, Directrice Générale de Cocott’arium et Présidente de World Clean Up Day France, Virginie Guérin mène plusieurs combats de front, avec le sourire et le rapport humain en toile de fond.

Portrait : Virginie GUÉRIN, Présidente World CleanUp Day France

Par Guillaume BONNAURE, Journaliste. Pôle #WCUDCommunication

 « Avec le World CleanUp Day, on touche tout le monde… Il n’y a plus qu’à aller chercher le « Président de la République ». Virginie Guérin, la Présidente de notre association aime les défis et veut encore aller plus loin avec le WCUD France, qui a connu sa première édition en 2018. Eveiller les consciences en ramassant les déchets est l’un des nombreux projets portés par Virginie.

Originaire de Normandie, elle s’implique aujourd’hui à Courbevoie en tant que consultante en transition écologique et zéro déchet, tout en étant directrice générale de Cocott’arium. Pour elle tout s’imbrique. « J’ai essayé de rendre compatible ces segments. On commence avec le World CleanUp Day, on partage des tuyaux zéro déchet et le Cocott’arium boucle la boucle. Car les poules mangent vos déchets et hop vous avez un  œuf ! Cela nous reconnecte à la nature et en plus c’est ludique. Je suis pour une transition écologique joyeuse, ce n’est pas incompatible. C’est ce qui m’anime ! »

Changer de cap dans ses habitudes de vie, c’est du concret pour Virginie depuis plusieurs années. En témoigne sa robe de mariée, réalisée avec des gants recyclés pour son mariage solidaire. Ce jour-là, elle a dit « oui » à Kévin, initiateur du Cyber World Clean Up Day pour le meilleur et pour le tri… « Nous étions déjà “engagés”, c’est après que nous sommes devenus “presque zéro déchet”.

Un jour, après avoir descendu quatre fois nos poubelles d’emballages sur une même semaine je me suis dit : « mais on mange plus de plastique que d’aliments ? Depuis, Je devenue Consultante développement durable dans les villes, je fais des portes ouvertes zéro déchet  dans notre appartement pour montrer que ce n’est pas revenir à l’âge de pierre mais que c’est possible.» Dans la famille Guérin, la relève est assurée avec Agathe et Félix, leurs deux enfants. « Agathe ma fille cherche ses marques, elle a une vision précise de ce qu’elle veut faire. Elle a envie de contribuer localement pour mesurer l’impact directement. On l’accompagne mais on la laisse faire ses propres expériences… »

Membre fondatrice  de l’ONG internationale Let’s Do It World et Ancienne Membre de la Jeune Chambre Economique Française, les valeurs humanistes et de progrès social sont au centre des préoccupations de Virginie. Alors quand Let’s do it world a voulu lancer ce projet de ramassage de déchets dans 150 pays dans le monde sur une seule journée cela a fait tilt. « Je me suis dit : « je vais le faire ». Avec Julien Pilette et Anna Gril, nous avons monté l’association. Nous étions cinq au début ! »

Avec le WCUD, Virginie rajoute encore plus de sens à ses convictions. « Au départ, je voulais être ethnologue et travailler pour le World CleanUp Day cela me permet de participer à un macro évènement. C’est magique car on peut être président de la République, écolier, ouvrier ou cadre, et agir de la même manière. C’est ça que je cherchais. Ce qui m’intéresse, ce n’est pas de  ramasser des déchets mais surtout de ne plus en créer. Et planter cette petite graine pour voir ce qu’il en sort. Et ce côté convivial. »

La capitaine du #WCUD tient bon la barre et le cap est déjà mis sur la 4e édition qui aura lieu le 18 septembre. « Tous les jours je suis impressionnée par les compétences et la qualité, l’implication des membres bénévoles de notre association. Je place toujours l’humain au centre,  mon enjeu est de veiller à ce que chacun prenne du plaisir et qu’on avance tous ensemble pour le bateau arrive au port avec tous ces matelots !


Guillaume Bonnaure

Dis, c’est quoi ton déchet préféré ?

Celui que je vais pouvoir redonner à la nature, l’organique… Ce n’est donc pas un déchet. 

Le déchet que tu détestes ?

Les piles, les batteries… Car on ne sait pas trop ce qu’il y a derrière en termes de revalorisation. Ce n’est pas transparent. Et les micros plastiques, c’est une catastrophe.

Le déchet le moins facile à ramasser ?

Les déchets dans les arbres ou dans les branchages en bord de rives.

Tu ne fais un Clean Up jamais sans…

Mes gants. Et plus récemment le masque.

La famille Guérin, sur #BRUTNATURE

Virginie Guérin, invitée sur le plateau de La Team sur Virgin Radio