Par Laure Lalouette, Ambassadrice World Cleanup Day à Nanterre – Pôle Communication France

Les vacances sont là !

Enfin. Entre les confinements successifs et la pluie incessante, j’en rêvais depuis des mois. J’étends ma serviette de plage, m’allonge et ferme les yeux. Le soleil brûle, les vacanciers bavardent gaiement autour de moi, ça sent la crème solaire. Rien ne pourrait gâcher ce bonheur. 

Je saisis une poignée de sable. Les grains chauds glissent entre mes doigts. Encore une poignée. Cette fois-ci, je retiens quelque chose. 

Qu’est-ce que c’est? J’ouvre les yeux et observe le creux de ma paume. Je pense à un caillou d’abord mais non, ce n’est pas ça. C’est un mégot. Je regarde autour de moi. Ils sont là par dizaines.

Doit-on s’en préoccuper? 

De prime abord, ils ont l’air inoffensifs. Ils seront surement ramassés et au pire, ils se fondent avec la couleur du sable.

La réalité est toute autre! Laissez-moi vous raconter l’histoire du mégot.

L’histoire d’un triste recordman.

Le mégot met entre 2 et 12 ans pour finalement se dégrader en microparticules plastiques qui seront ingérées par la faune.

Il pollue 500 litres d’eau avec les 2500 substances chimiques qu’il contient. 

Il lui faut 96 heures pour tuer la moitié des petits poissons qui se trouvent en sa présence dans un litre d’eau.

Aucune chance de tous les ramasser, en plus d’être petits, il y en a 8 millions jetés par terre dans le monde à chaque minute…

Cette histoire, je ne la connaissais pas lorsqu’il n’y a pas si longtemps, j’étais moi aussi un fumeur parmi d’autres à la plage. Je regardais absorbée, les étincelles que faisait mon mégot en s’éteignant. Puis je creusais un peu et faisais disparaître le petit corps sous le sable mouillé, près de l’eau.

Peut-on faire quelque chose? 

Oui, nous avons le pouvoir de protéger la Terre, ses océans et de garder nos plages propres. En jetant nos mégots dans une poubelle ou dans un cendrier de poche. Essayons dès cet été et pour une efficacité durable, ramenons notre teint hâlé et cette nouvelle habitude chez nous à la fin des vacances!


à découvrir :  Affichettes MEGOTS 

Un cendrier de poche c’est quoi?

Le cendrier de poche peut être acheté ou improvisé (en particulier si vous nous lisez depuis la plage). Une petite bouteille d’eau vide, de bonbons en métal, une bouteille de lait., un sachet ziplock qui a contenu de la nourriture ou pourquoi pas un boitier de plongée à sec pourront faire l’affaire. Le seul conseil est de trouver un contenant hermétique pour éviter les odeurs. À vous de jouer!

 

Laure LALOUETTE

Laure LALOUETTE

Ambassadrice WCUD Nanterre - Pôle Communication France

 

Economiste Statisticienne, Laure Lalouette est aussi Auteure amatrice, Professeure à la Fac, et Maman. Laure commence à avoir de nouveau du temps, des capacités organisationnelles et envie de faire quelque chose pour l’environnement… elle a choisi le Word CleanUp Day et organise son premier cleanup en 2021 ! 

Dis, c’est quoi ton déchet préféré ?

Celui qui sera avalé par mon compost et deviendra un super aliment pour mon jardin !

Le déchet que tu détestes ?

Les bris de verre et autres capsules de canettes que ma fille adore ramasser car ils brillent, mais ils sont dangereux !

Le déchet le moins facile à ramasser ?

Les toilettes sauvages sur le bord des chemins. Les gens se disent que parce que c’est biodégradable c’est ok de laisser le papier toilette par terre, mais ça gâche vraiment le paysage et c’est pas sympa à ramasser pour les autres. 

Comme Laure, tu souhaites nous partager ton engagement pour la planète ? écris-nous ! communication@worldcleanupday.fr