.

Les bénévoles ont une place fondamentale au sein de World Cleanup – France. Ils établissent le premier contact avec le public et participent au rayonnement de nos actions sur l’ensemble du territoire. Aujourd’hui, nous vous proposons le portrait de l’un d’entre eux.

Samedi 10h45, Aude se réveille tout juste pour répondre à mes questions. Originaire de l’avesnois (elle a toujours les pieds dans la terre), une légère cinquantaine, Aude Bisiaux est engagée chez  World Cleanup Day – France depuis 2017, embarquée par notre président de l’époque Julien Pilette avec lequel elle a travaillé durant une dizaine d’années au sein d’Artisan du Monde. Elle se consacre pour des sujets qui lui tiennent à cœur tels que l’insertion (l’apprentissage du français aux étrangers entre autres) et les fresques.

 Son dada ? L’égalité des chances.

Quel a été son moment inoubliable au sein de l’association ?


Faisons la replonger dans les abîmes de son engagement pour lui faire remémorer son tout premier ramassage de déchets. Un cleanup d’essai en plein mois de décembre 2017 !! 

Elle déconne pas l’avesnoise !

Pour autant, cette première expérience a été pour elle une réelle prise de conscience (eh oui c’est possible) quant à la nature des déchets et de leur problématique. Un moment fort où elle découvre “les bouteilles à pipi” dans les buissons mais surtout l’aspect sociologique. Le truc qui te dit « eh mais comment on en est venu à jeter ça là ? »

Un message pour ceux qui souhaitent intégrer notre grande famille ?

« Viens parce que tu peux aller en vacances partout en France ! » C’est là la richesse que lui apporte le WCD. Rendre visite aux bénévoles et autres ambassadeurs aux quatre coins de l’hexagone. Parmi ses rencontres, Aude a toujours été bien accueillie. « Y’a pas de richesse sauf l’autre ailleurs et l’autre autrement ». Parce qu’on ne ramasse pas les déchets de la même manière à Marseille qu’à Lille, qu’on se retrouve à faire des cleanups en Bretagne avec des scouts, l’entraide bénévole…, sans oublier les festivals ! Les Nuits secrètes, c’est elle ! (avec d’autres bénévoles tout aussi “barrés)”. Sensibiliser à l’impact du déchet et surtout des mégots elle en a fait sa spécialité ! Le WCD a son lot de belles aventures et surtout de belles rencontres !